Votre IP est : 54.224.151.24
                         
 
..::Djoman::..
Accueil
Actualité
Nouveautés
Chat
Recherche
Vos Infos PC
Proposez un site
Forum
Liens
..::Catégories::..
Informations
Site Délire
Programmation
Famille/Loisirs
Jeux
Achats/Ventes
Graphisme/Design
Tl/P2P
Autres
..::Divers::..
Script divers
Probabilités
 
..::MPSI::..
Informatique
TIPE 2006
 
..::Bac RMIM::..
Informatique
 
..::Term S::..
Histoire/Geo
Maths Spé
Physique/Chimie
 
..::1ere S::..
Histoire/Geo
Physique/Chimie
 
..::Français::..
Tuto Bac
Cours 1ère S
   
       Le sujet d'invention       
       L'écriture d'invention " teste l'aptitude du candidat à lire et comprendre un texte, à en saisir les enjeux, à percevoir les caractères singuliers de son écriture. Elle permet [...] de mettre en œuvre d'autres formes d'écriture que celle de la dissertation ou du commentaire. Il doit écrire un texte, en liaison avec celui ou ceux du corpus, et en fonction d'un certain nombre de consignes rendues explicites par le libellé du sujet " (Bulletin Officiel n° 26 du 28 juin 2001).

Quel que soit le travail d'écriture demandé, il faut nécessairement s'interroger sur la spécificité des textes du corpus ou du texte d'appui, comprendre la consigne et procéder à une préparation rigoureuse avant de rédiger.
  
       I. Lire et Analyser les textes du corpus
  
Tout travail d'écriture d'invention repose sur l'identification des caractéristiques principales du texte d'appui. L'analyse du texte implique la démarche suivante : observer le paratexte, déterminer les thèmes majeurs du texte, définir son genre et son registre et relever leurs traits caractéristiques, repérer et interpréter les choix lexicaux, grammaticaux et rhétoriques de l'auteur, etc.
  
       II. Comprendre la consigne
  
Le travail d'invention se poursuit avec l'examen précis de la consigne. Il faut en effet se poser les questions suivantes.
- Quel est le type de travail d'écriture attendu ?
- Faut-il transformer, transposer ou imiter un texte d'appui ?
- Faut-il produire un écrit argumentatif (dialogue, lettre, article, essai, apologue) ?
- Quelles contraintes d'écriture le libellé du sujet impose-t-il ?
- Y a-t-il des contraintes implicites ?
- Quelles caractéristiques du texte d'appui doit-on conserver ? Que peut-on changer ?
  
       III. Pratiquer l'écriture d'invention
  
Analyser les consignes données par le libellé Quel est le problème posé ? Quelle est la stratégie argumentative à adopter ? S'agit-il :
- de poursuivre l'argumentation contenue dans le texte d'appui ?
- de développer ou, au contraire, de réfuter la thèse du texte ?
- de discuter la thèse exposée ? Enfin, dans quel genre faut-il inscrire l'argumentation ? dialogue, lettre, article, monologue délibératif, discours, essai, récit à visée argumentative ?

- Chercher et organiser les idées, les arguments, les exemples :
   - S'il s'agit de poursuivre l'argumentation, il faut prendre en compte la position du locuteur, reformuler son point de vue, trouver d'autres arguments et d'autres exemples pour le justifier.
   - S'il s'agit de développer une thèse, il faut expliciter le point de vue qu'on veut défendre, approfondir et enrichir le point de vue adopté.
   - S'il s'agit de réfuter une thèse, il faut prendre en compte la position adverse, tomber partiellement d'accord avec la position adverse (concession), réfuter les arguments de l'adversaire par des contre-arguments.
   - S'il s'agit de discuter la thèse exposée, il faut développer successivement des points de vue différents, au moyen d'arguments et d'exemples, réviser des positions initiales pour faire triompher l'un des points de vue ou pour aboutir à une position nouvelle.

- Inscrire son argumentation dans un genre :
   - S'il s'agit d'un article, on veillera à respecter les contraintes formelles : brièveté, clarté ; le type d'article : un éditorial, par exemple, se caractérisera par une structure logique et une conclusion exprimant un jugement ; la situation d'énonciation et le registre exigés par le type d'article.
   - S'il s'agit d'une lettre, on veillera à respecter les contraintes formelles de la lettre : mention de la date, du lieu d'écriture, adresse au destinataire, formule de politesse ou d'envoi, signature du destinateur ; le choix d'une situation d'énonciation, d'un registre.
   - S'il s'agit d'un dialogue, on veillera à respecter la forme dialoguée, le statut des interlocuteurs et l'affrontement de thèses opposées.
   - S'il s'agit d'un discours, on veillera à respecter son caractère oral, son organisation : entrée en matière, développement ; examen de ce qui a été présenté, bilan final.
   - S'il s'agit d'un essai, on veillera à respecter la cohérence dans la présentation des réflexions, la situation d'énonciation exigée.
   - S'il s'agit d'un apologue, on veillera à respecter la brièveté, la forme narrative : l'apologue raconte une histoire, la visée didactique : explicitement ou implicitement, l'histoire est porteuse d'une leçon.

- Imiter et détourner : pastiche et parodie :
   - Pasticher, c'est imiter l'écriture d'un auteur, après avoir identifié les caractéristiques essentielles de son style. Le pastiche peut reprendre des situations, des thèmes propres à l'œuvre imitée ou une figure de style, une expression favorite de l'auteur. Le pastiche conserve le genre, la forme, les types de discours et souvent le registre du texte à imiter.
   - Parodier, c'est détourner un texte dans une intention explicitement comique ou satirique. Reposant ; sur l'imitation, comme le pastiche, la parodie ne modifie pas toujours le genre du texte d'appui. Mais elle modifie toujours son niveau de langue et son registre. La parodie fait ainsi passer du sérieux au plaisant, du noble au familier, en inversant les intentions, les valeurs du texte parodié.
Retour au Sommaire
   
..::Aujourd'hui::..
Bonsoir, aujourd'hui
mercredi 23 mai 2018,
nous fêtons les
Didier
Les fêtes
Ephéméride
Prog TV
La météo
..::Identification::..
Nom d'identification
Mot de Passe
passe oublié ?
S'inscrire
..::Sondage::..
Archives

Pas de sondage
en cours
 
..::Personnaliser::..
+ d'infos